Les bornes de recharge électrique en copropriété


Date de parution : 08/06/2020
Toutes les réponses sur les bornes de recharge électrique en copropriété
Modification règlement de copropriété

 

Le marché de la voiture électrique est aujourd’hui en plein essor. Cette tendance amène les copropriétés et les syndics à se poser des questions quant à l’infrastructure à adopter pour répondre à cette demande grandissante. En effet, ces véhicules nécessitent des bornes de recharge qui peuvent être installées au sein de la copropriété. Nous nous sommes rapprochés de Laurent Tizio, dirigeant de la société Electropur à BAGNEUX (92), pour étudier le sujet des bornes de recharge électrique en copropriété.
 

Les types de bornes de recharge électrique :

Pour de l’habitat collectif, le marché propose deux types de bornes permettant la recharge de véhicules électriques.
 

Les bornes de recharge dites normales ou lentes* :

Elles permettent la recharge complète d’un véhicule de taille moyenne en 7 heures (si la batterie est vide). En termes de consommation, il faut compter entre de 3 euros et 5 euros par recharge, en fonction du véhicule. Certaines, de type WallBox peuvent être gérées depuis un smartphone en Bluetooth, et intégrer une prise supplémentaire pour vélo électrique. 

Les + : le déploiement de cette borne est assez rapide. En effet, l’étude réalisée pour mettre en place les bornes ne va pas forcément remettre en question la capacité de l’immeuble à fournir le courant jusqu’à ces bornes. De plus, le coût de chargement est relativement faible. 

Les - : le temps de chargement est plus lent, il faut généralement mettre la voiture à charger pour la nuit.

 

Les bornes de recharge dites semi rapides :

Ce sont généralement les bornes utilisées dans le domaine public (exemple Autolib). Elles permettent la recharge d’un véhicule de taille normale en 4 heures 

Les + : la rapidité du chargement. De plus, le véhicule et la borne sont connectés et peuvent se transmettre aux propriétaires des informations sur l’avancée du chargement. 

Les - : Leur mode de gestion locale, ne permet pas une vue centralisée des consommations à destination de la copropriété. Si cette borne peut être proposée aux copropriétés, il faut néanmoins en mesurer l’intérêt et le coût. En effet, son installation nécessitera le vote à la majorité des copropriétaires. La mise en place de recharges de ce type peut avoir une incidence sur l’alimentation générale de l’immeuble et nécessiter des coûts d’infrastructure réseau.  

 

Quelles installations pour une copropriété ?
 

Le droit à la prise 

La législation permet un droit à la prise. Si un copropriétaire a un besoin de recharger sa voiture électrique, la copropriété doit lui fournir un accès à une prise permettant de recharger le véhicule (aux frais du résident ou non). 

Le déploiement d’une infrastructure globale

Laurent Tizio, dirigeant de la société Electropur, préconise le déploiement d’une infrastructure globale. Selon lui, il s’agit de la solution la plus propre et la plus cohérente, qui ne touche pas à l’esthétique de l’immeuble et qui garantit le maximum de sécurité.  En effet, si dans les faits les copropriétaires ont le droit le tirer un câble depuis leur appartement pour recharger leur véhicule, ce n’est pas la solution la plus pratique ni la plus sécurisée. 

Équiper l’ensemble du parking avec une infrastructure adaptée répond aux besoins actuels des résidents et anticipe les potentielles futures demandes. En effet, une fois déployée, l’infrastructure permet une installation en une journée seulement pour les résidents souhaitant disposer d’une prise de recharge couplée à un compteur individualisé. L’idée est d’amener l’infrastructure réseau électrique à l’emplacement privatif du résident. Pour cette installation, les bornes de recharge sont inférieures à 4,6KWh, 

Bon à savoir : même sans besoin immédiat, les clients Electropur estiment que l’installation d’une borne de recharge sur emplacement privatif valorise leur lot. 

 

Répartition des coûts

Les bornes lentes peuvent généralement se raccorder au point de livraison associé au compteur des parties communes. Dans ce cas, il n’y a pas de coût lié à la création d’un nouveau point de livraison électrique (nouveau compteur Enedis).

Dans la majorité des cas, concernant la recharge semi-rapide, il est nécessaire de tirer un nouveau point de livraison depuis la rue, ce qui entraîne des travaux d’infrastructure (facturés par Enedis). Ces coûts additionnels seront également pris en charge par la copropriété. 

Ensuite chaque résident pourra, à ses frais et à un moindre coût, se raccorder à l’installation. 

Electropur propose la prise en charge complète du dossier en gérant la facturation au niveau de la copropriété, des résidents et des éventuels prestataires externes.

 

Et l’aspect juridique dans tout cela ?

Si le déploiement de bornes de recharge peut représenter un réel atout pour la copropriété, il est important d’en comprendre les risques éventuels. En effet, l’installation d’une telle infrastructure sur les parties communes de la copropriété peut conduire à une modification du règlement de copropriété.

Le choix de la solution technique doit s'accompagner d'un projet juridique afin de définir les servitudes, parties communes spéciales, les charges spéciales...

Il est indispensable pour le syndic et la copropriété de savoir qui est responsable des lignes électriques et des bornes en cas de problème. Cette mise en place répond à de réels besoins et comporte de nombreux avantages. Néanmoins, il faut être vigilant à l'aspect juridique. L’accompagnement par un expert permet de rester en conformité et de mettre à jour le règlement de copropriété si nécessaire.


 

*A titre d’exemple - données pour les bornes lentes (sources clublic.com) :


Renault ZOE (version R90/R110 après 2017)
Batterie : 41 kWh
Prix d'une charge à 80% en heures pleines : 4,92€
Prix d'une charge à 80% en heures creuses : 4,26€
Consommation électrique moyenne (WLTP) : 17,5 kWh/100 km
Budget annuel (10 000 km) : 245€


Nissan LEAF et LEAF e+
Batterie : 40 / 62 kWh
Prix d'une charge à 80% en heures pleines : 4,90 - 7,44€
Prix d'une charge à 80% en heures creuses : 4,16 - 6,45€
Consommation électrique moyenne (WLTP) : 20,6 - 18,5 kWh/100 km
Budget annuel (10.000 km) : 288 / 259€

Tenez-vous au courant et recevez
toutes nos actualités !